Walking the dog

Faut-il peindre des paysages-pas-gais ? Si la peinture raconte une histoire, décrit une ambiance, pourquoi pas ? Ce genre de paysage mélancolique me sied bien, parfois.
J’ai utilisé ici un carton moins brut que les précédents. Il est tout aussi maniable et robuste, et autorise les essais et erreurs. Erreurs corrigées à coup de gomme, de gesso, de chiffon et de bloc abrasif. Le travail devient de toute façon intéressant quand le support est bien surchargé de pastel, on a alors l’impression de faire de la peinture à l’huile !

🎼 Walking the dog again b.jpg
Walking the dog   :::   pastel sec – 62x80cm

 

Merci de laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s