Felix

Si commencer un paysage s’apparente pour moi à aller balader le chien, réaliser un portrait est comme courir un marathon. Mes premiers portraits me prenaient trois semaines ! Étape préparatoire : choisir un bon document de départ. Nous avons fait plusieurs séances de prises de vues avant de trouver une photo qui convienne à tous les deux. Ensuite, il faut déterminer le cadrage et le fond. Celui-ci est primordial, parce qu’il participe à l’équilibre général du tableau et à l’histoire qu’on veut raconter. Ici, j’ai mis en forme mes intentions sur un tout petit pastel de 10 x 10 cm.
L’esquisse est réalisée au crayon-mine. J’ai utilisé la technique de la mise au carreau pour que le portrait de mon fils ressemble à mon fils. 
Enfin, “y’a plus qu’a…”, je commence à appliquer mes pastels avec des valeurs moyennes. Je prends garde de n’oublier ni le fond ni les parties moins amusantes, telles que cou, pull, oreilles… Je “monte” mon image globalement. Des pastels plus saturés, plus lumineux, plus généreux sont ensuite utilisés et fondus à l’aide de carrés durs ou de crayons pastels.
J’estime avoir passé une quinzaine d’heures devant le chevalet, réparties sur cinq jours.

Pastel sur papier à grain blanc 180g   :::   40x40cm

Merci de laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s