Bois des maréchaux

Les pastels « high key », comme celui-ci,  sont assez peu fréquents, finalement, dans la production actuelle ; ceux qui choisissent de pratiquer le pastel sont d’abord séduits par la vitalité des couleurs. L’ivresse des couleurs, en quelque sorte.

J’ai pas mal hésité avant de commencer le bois des Maréchaux : est-ce que je ne mettais pas la barre trop haut ? La réponse est oui ! Et j’ai dû me limiter à travailler pendant les heures les plus lumineuses de la journée. La lumière tungstène, même puissante, perturbait trop la perception des couleurs.

Travail réalisé sur Canson Mi-teintes Touch blanc. 56 x 40 cm

Bois des marechaux

Publicités

8 réflexions sur “Bois des maréchaux

  1. C’est très beau ! Perso ce qui m’attire dans les pastels, c’est le fait de travailler directement avec les doigts, j’aime toucher la matière et l’illusion de sculpter la peinture. Belle luminosité.

  2. Bravo, Didier, je crois que tu as choisi la bonne voie. Ce n’est pas l’abus de couleurs qui fait la beauté de l’oeuvre, c’est plutôt sa rareté et le jeu de lumière que tu apporte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s