L’eglise de Montreuil vue du chemin de l’Epte

Nous ne sommes pas sur les contreforts des Alpes, mais la photo a été prise au téléobjectif. C’est amusant de peindre un paysage resserré comme celui-ci. Je ne réussis pas très bien les grands espaces, c’est difficile de produire une peinture homogène à partir de tous les détails disparates qui font partie d’un panorama.

Pastel sur ArtSpectrum 20 x 20 cm

Autour de chez nous

Déterminé à ne pas me perdre dans les détails des photos qui me servent de modèle, j’ai décidé de faire dans le petit format : 12 x 12 cm. Là, il faut obligatoirement aller à l’essentiel.
L’intérêt doit provenir des variations de couleur et de luminosité, variations qui suggèrent les formes et les détails du réel, mais ne leur sont pas superposables . Commence un jeu de superpositions de couleurs, de mélange de craies tendres et de craie dures, de fondus et de traits bruts. Sympa, parce qu’on est obligé de se lâcher.

Pastel mat 12 x 12 cm