Alice et Noémie

Petit problème existentiel avec les paysages : je n’arrive à prendre de l’autonomie par rapport à la photo. Je devrais aller travailler sur le motif, mais bon… plus tard dans l’année peut-être…
Je me suis senti poussé des ailes avec le précédent pastel, Momo. Il y a un espèce de dialogue avec le personnage à travers la photo. Le but est d’être photoréaliste, pas trop cependant ; il faut définir une atmosphère, une ambiance. Et l’on voit des détails qui avaient échappé : l’élégance de Margot, la profondeur du sommeil de Noémie, visible dans les muscles de la joue. Il y a les détails sur lesquels il faut être précis, d’autres qui doivent être simplifiés pour que l’image soit plus lisible.
Bref, beaucoup de plaisir !

Pastel 38 x 48 cm, sur Pastelcard marron. Carrés polychromos et Conté