Momo

Cette image de Momo a été agréable à réaliser. Pour le pastelliste, la mise en volume du visage d’une personne âgée est plus facile à réaliser que celui d’une jeune femme de vingt ans. J’ai commencé par des valeurs plutôt sombres et saturées et j’ai éclairci progressivement. À la fin, je sentais que ça allait marcher, la tension était vraiment forte, en particulier lors du dessin des lunettes, où il ne fallait pas dévier. Je n’ai pas dévié, j’ai aussitôt photographié le pastel, vite, un Lexomyl !

Pastel 50 x 35 cm sur Pastelmat

Les pastellistes sur Facebook

Je me suis abonné à deux groupes de pastellistes sur Facebook. Ils sont tout deux d’origine américaine – on y parle donc anglais.
On y trouve de très belles choses et les discussions sont tout à fait intéressantes.
Pastel Society of America :
http://www.facebook.com/groups/Pastelsocietyofamerica/
Passionate about Pastels :
http://www.facebook.com/groups/71772922083/

La Mare de l’angoisse

C’est terrible comme en peinture aussi, la page blanche déclenche l’angoisse ! J’avais choisi de travailler sur du papier Pastelmat et je n’arrivais pas à dégrader les couleurs de la mare sans faire de trainées. Ce papier ne diffuse pas, c’est un vrai buvard. J’ai donc oublié la mare et attaqué la verdure. Là, l’inconvénient du papier devient un avantage, c’est très agréable à travailler.
Je suis revenu à la mare ultérieurement, mais la transparence n’y était pas. Et le papier était saturé, il n’y avait plus de place pour le pigment. Qu’à cela ne tienne, j’ai réalisé un pochoir grossier, l’ai placé à 5cm du papier, et j’ai peint à la bombe blanche sur le pastel ! La mare était plus claire et la couche de peinture permettait d’accrocher de nouvelles couches de pigment.

En allant vers l'Epte. Pastel. 40 x 40 cm

Camille Pissarro à Pontoise et ses environs

Je ne peux m’empêcher de signaler ce très bel album photo sur Flickr : C. Pissarro à Pontoise et ses environs (Auvers-sur-Oise, Ennery, Osny et Saint-Ouen-L’Aumône)