Bords de l’Epte

J’ai pris beaucoup de plaisir à peindre ce pastel. Peut-être pour la première fois, j’obtiens un contraste et un équilibre satisfaisant dans les valeurs.  » On tombe amoureux des personnes qu’on peint  » dit Gilbert. C’est aussi vrai pour les paysages. J’apprécie de plus en plus de me balader dans les environs. Soyons fous : peut-être un jour me mettrais-je à la marche à pied !

L'Epte en septembre
L'Epte en septembre

Merci de laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s